lundi 23 mars 2009

La Jurée

Démoli par la critique tandis que Demi Moore se voyait attribuer en 1996 le Razzie Award de la plus mauvaise actrice "grâce" à ce film et au désastreux Striptease, le moins que l’on puisse dire c’est que La Jurée n’est pas exactement un film estimé. Il s’agit pourtant d’un palpitant thriller tiré du roman de George Dawes Green adapté par Ted Tally précédemment oscarisé pour son adaptation du Silence des Agneaux.

Fort bien mené par un Brian Gibson surtout "connu" pour son très poussif Poltergeist 2, La Jurée réserve son lot de surprises grâce avant tout à son scénario astucieux tout en rebondissements et très bien servi par des comédiens convaincants. Demi Moore y incarne parfaitement et sans affèterie cette mère célibataire ordinaire, artiste méconnue qui se trouve embarquée dans un jeu de pouvoir terrifiant entre mafieux après avoir été sélectionnée dans le jury d’un procès retentissant.
Alec Baldwin compose face à elle un redoutable manipulateur vaguement psychopathe d’autant plus effrayant que ses réelles motivations semblent très fluctuantes.

Le début du film s’amuse à faire croire au spectateur qu'il est plus malin que le scénariste, lui laissant entrevoir des événements supposés prévisibles pour ensuite mieux le surprendre. Jouant ainsi sur plusieurs registres allant du classique film de procès au thriller teinté de serial killer, le film ne relâche jamais une seconde la tension grâce à un effroyable piège qui n’en finit pas de se refermer sur les personnages. C’est carré, solidement réalisé et surtout extrêmement efficace.
Malgré l’aspect "mon fils ma bataille" un peu appuyé et le penchant d’auto-défense très en vogue à l’époque, ce film de genre de très bonne facture fera passer une épatante soirée suspens à tous les amateurs de thrillers haletants et tortueux à la Harlan Coben.

3 commentaires:

dasola a dit…

Bonjour, j'ai vu ce film à sa sortie. Je me rappelle des mauvaises critiques, pas beaucoup du film lui-même. Il faudrait que je le revois car 23 ans après, les goûts changent. C'est dommage que l'on ne voit plus Demi Moore.

RobbyMovies a dit…

Hello Dasola,

My god, 23 ans ! Faut pas dire des choses comme ça, ça fait du mal haha... ;)
Blague à part, je suis bien d'accord avec toi, Demi Moore est bien trop rare. D'ailleurs on peut même se dire qu'elle a plutôt foiré sa carrière finalement... Elle est surtout connotée sexy, alors qu'à mon sens elle avait un énorme potentiel dans des rôles sombres (ce qui en soi n'est pas contradictoire mais bon...)

Robby

Erik a dit…

Beaucoup aimé, particulièrement Baldwin en badguy.Boulifiant !!!