samedi 2 août 2008

Harry Potter et l'Ordre du Phoenix

Cela devait bien finir par arriver : ce cinquième volet est une grande déception. Il produit la désagréable impression à laquelle peu de séries télé échappent : celle d'un épisode "pour rien" où l'on tourne en rond en faisant réapparaître successivement et/ou fugitivement la plupart des personnages et les regarder se débattre avec des motivations pas toujours très cohérentes et un scénario sans grande surprise.
Or, si certains flottements parsemaient déjà ici ou là les films précédents, ils étaient largement compensés par des morceaux de bravoures faisant la part belle au spectaculaire et à la surprise, voire à une certaine magie. Le troisième volet, à ce jour le plus réussi, avait même su redéfinir sans les trahir les codes mis en place dans les deux précédents films. Un exploit. L'opus quatre poursuivait joliment cette nouvelle direction, sans génie mais avec un talent certain comme en témoigne la première véritable apparition de Voldemort.

Mais cette fois rien de tel. Aucune scène, aucune nouvelle idée n'émerge réellement de ce long épisode. Par contrecoup les errances du scénario apparaissent davantage encore. N'étant pas un lecteur de JK Rowling, je ne peux dire s'il s'agit d'un problème lié au roman ou à l'adaptation. Quoiqu'il en soit, ce qui est supportable à l'échelle d'un format télé l'est nettement moins sur une production de cette envergure et sur un format dépassant les deux heures.

Reste que le film se voit malgré tout sans ennui, par moments avec un réel plaisir, l'aspect "retrouvons nos héros" fonctionnant probablement à plein. Contre toute attente Daniel Radcliffe finit par être un acteur correct dans les moments difficiles et sa nouvelle amie blonde est à la fois un personnage épatant et une actrice vraiment bien choisie.
La palme revient au personnage d'Ombrage interprété par Imelda Staunton, excellente actrice "tout-terrain" vu dans d'innombrables films britanniques. Retenir son physique poupin pour incarner ce type de personnage parfaitement odieux est une vraie bonne idée plutôt bien exploitée.
Helena Bonham Carter n'a pas eu cette chance et se contente de faire trois grimaces avant de disparaître. Gary Oldman/Sirius Black semble s'ennuyer terriblement et ça commence à se voir un peu trop, quant à David Thewlis/Lupin, il est préférable d'être très attentif si on ne veut pas rater son passage éclair. Plus grave, Voldemort lui-même fait un petit tour et puis s'en va sans que rien ne laisse supposer la grande menace qu'il est censé représenter. Son duel contre Sirius Black est d'une grande platitude là où l'on pouvait raisonnablement s'attendre à l'un des sommets de la saga.

Bref, tout cela ronronne, manque de tonus et tire également un peu trop sur la ficelle du "mystère qu'il ne faut pas révéler". Cela donne l'impression que l'auteur lui même ne sait pas encore très bien où il va et gagne du temps en flattant le fan de base avec les recettes qui ont déjà fait leurs preuves.

La réalisation totalement impersonnelle de David Yates et des choix artistiques pour le moins discutables - les centaures hideux ou la minuscule musique de Patrick Doyle pour ne citer que les plus nuisibles - semblent ramener la saga à un niveau auquel elle avait jusqu'ici miraculeusement échappé, celle d'une franchise qui se contente d'être paresseusement gérée là où les autres films montraient une saine volonté de se réinventer voire de se surpasser.

7 commentaires:

zoyd a dit…

Je me suis ennuyééééééééé... Grosse déception. Mon préféré reste le III. Une ambiance bien dark et du rythme.

Nicolas a dit…

Je n'ai lu aucun Harry Potter, mais par l'intermédiaire de ma copine, je me suis tapé l'intégrale des films... alors mon avis se doit d'être pris avec des pincettes puisque je ne peux faire de comparaison. Néanmoins, en termes de divertissement de qualité, j'avais apprécié les 3 et 4, alors que les deux premiers étaient plus "bon enfant". En effet, cet Ordre du Phénix m'aura bien ennuyé également... dommage

SysTooL

RobbyMovies a dit…

Bonjour SysTool
En ce qui me concerne j'ai commencé à accrocher à la série avec le second film qui m'avait surpris sur grand écran. Ensuite le 3 évidemment qui est un petit bijou. Moi non plus je n'ai pas lu les romans mais je vois les films toujours avec plaisir. Enfin jusqu'à celui-ci...
Robby.

Les Ondes Ephémères a dit…

autant les livres évoluent dans le bon sens, deviennent de plus en en plus intéressantes, autant ces adaptations cinématographiques sont vides , creuses, avec des mises en scène de piètre qualité.. je n'y retrouve pas la magie que l'on a sur papier.

ManIac a dit…

Atténuons un peu ce noir tableau, adapter ce volet qui est bizarrement considéré comme le meilleur de la saga été tout ce qu'il y a de plus casse gueule ce que Yates n'a d'ailleurs pas manqué de faire. Le livre en effet n'est qu'une suite de sous intrigue qui même si elle sont essentielles a la suite de l'histoire sont tous simplement inadaptables et surtout dénuées de tout intérêt cinématographique . Il n'y a pour ainsi dire quasiment jamais d'action avant le final si bien qu'on a l'impression, que ce soit avec le film ou le livre, d'être devant épisode juste destiné a renforcer l'univers déjà en place mais sans jamais l'utilisé comme cuaron avait si bien su le faire ( l'évolution de la représentation de Poudlard était l'une des grandes (nombreuses) réussite de cet opus).
Si a cela on ajoute l'absence des personnages les plus intéressants a savoir Snape et Dumbledore et a l'absence de volonté d'en créer de nouveaux on obtient un résultat aussi crispant et horripilant que peut l'être Ombrage ...

Maintenant il est évident que nous avons un sérieux problème, en effet la Warner a confié a Yates le soin de "finir" la saga, de quoi s'arracher les cheveux d'autant que le prochain opus, "le prince de sang-mêlé" et surement le meilleur a tout point de vue. Espérons donc que le fait d'avoir a matériel de base aussi riche donneras a Yates l'occasion de se racheter .

ManIac a dit…

et bonjour bien sur

RobbyMovies a dit…

Bonjour ManIac

Je crois que nous partageons les mêmes craintes concernant Yates et les derniers films:(
Un certain renouvellement aurait pu être plus intéressant. Cela dit ta comparaison avec les livres (que je n'ai donc pas lu) est encourageante, croisons donc les doigts pour le prochain opus.